Elise Charbonnier : que devient l’ancienne Miss Rhône-Alpes 4 ans après les podiums ?

 A l’occasion de l’élection Miss France, le samedi 6 décembre 2014, Elise Charbonnier, originaire de Saint-Jean-le-Vieux, ancienne Miss Rhône-Alpes 2010 et participante à l’élection Miss France, a accepté de revenir sur son parcours depuis son année de règne régional. 

Elise Charbonnier

Elise Charbonnier, il y a quatre ans vous étiez en direct sur TF1 devant des millions de téléspectateurs. Que s’est il passé pour vous depuis ce soir-là ? 

Ces quatre dernières années ont été riches en événements. Je suis aujourd’hui professeur des écoles spécialisée. J’enseigne dans un collège spécialisée de la Drôme auprès d’enfants d’handicapés. Je suis maman d’un petit Hugo depuis 1 mois et demi. Le papa est volleyeur professionnel. Nous nous sommes d’ailleurs rencontrés lors d’un match où j’étais présente en tant que Miss Rhône-Alpes.

Qu’est-ce que vous a apporté cette année en tant que Miss ?

Une aisance orale et une curiosité. Avant j’étais une fille assez timide, je me souviens à l’école je n’osais pas prendre la parole. Aujourd’hui, cette aisance me sert dans mon métier, au contact des enfants handicapées.

Avez-vous gardé un pied dans le monde des Miss ?

Le soir où j’ai raccroché mon écharpe, je suis revenue à la vie normale. Je participe de temps en temps à des élections locales comme membre du jury. J’aime retrouver cette ambiance même si je ne suis pas attiré par la lumière.

Quel souvenir gardez-vous de votre année de règne ?

Tout est allé si vite. J’ai été élue Miss Châtillon en Avril 2010, puis les titres se sont enchaînés jusqu’à mon sacre de Miss Rhône-Alpes et le direct sur TF1 en décembre devant des millions de téléspectateurs. Je garde le souvenir du stress durant le défilé. Ce fut une année très intense car j’ai tenu à poursuivre parallèlement mes études pour devenir professeur des écoles.

Vous avez finalement pu concilier les deux ?

Je ne participais pas aux événements en semaine, mais tous les weekends. Je n’ai pas été en cours durant le mois de préparation du grand show pour l’élection nationale où je suis partie aux Maldives une semaine avec l’ensemble des Miss. A la fin de l’élection, il me restait une semaine pour rattraper les cours et passer mes partiels dont je n’ai pas été exemptée. Les copines m’ont beaucoup aidé.

Comment s’est passé le retour à Saint-Jean-le-Vieux ?

J’ai été très émue du soutien du Conseil municipal et de l’ensemble des habitants du village. Il y avait une banderole sur la mairie et un écran géant le soir de l’élection nationale. C’était dingue. Le retour a été magique, je n’ai eu que des messages de remerciements et des félicitations. Encore aujourd’hui, quand des personnes croisent mes parents qui vivent à Saint-Jean, ils prennent de mes nouvelles. Lors de la naissance de mon enfant, Hugo il y a un mois et demi, j’ai reçu un petit cadeau de la part de la ville. Je ne pourrai jamais assez remercier le village pour toutes ces marques de gentillesses.

Défilé lors du grand show sur TF1

Défilé lors du grand show sur TF1

[Article publié dans le Journal du Bugey n°693 – Edition du 4 au 10 décembre 2014]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s