Conseil municipal : la gronde de l’opposition

Avec 4 sièges sur 19, le groupe d’opposition « Saint-Jean à venir » souhaite faire entendre sa voix au sein du Conseil municipal. Après plus d’une année de mandat, plusieurs reproches sont faits au nouveau maire et aux élus.

Groupe Saint-Jean à venis

Une partie du groupe Saint-Jean à venir [de g. à d.] : Michel Bulliffon, conseiller municipal, Maria De Barros-Borg, Bernard Duponchel, Claudine Virac, Véronique Crestain et Maryline Ledoux, conseillère municipale.

Le groupe vient de publier une lettre d’information à l’attention des habitants. Quel est l’objectif ?

Le maire sortant a été battu avec seulement 80 voix d’écart, 41 si on compte à la majorité absolue. Fort de ce résultat, nous entendons représenter les habitants qui ont soutenus notre liste. Nous avons l’impression que le maire en place a une perception négative de notre rôle alors que nous nous plaçons dans une opposition constructive.

 

Quel premier bilan tirez-vous de la nouvelle majorité ?

Beaucoup de choses proviennent du travail du mandat précédent : radar pédagogique et sécurisation de la route de Bourg par exemple. Il faut rendre à César ce qui est à César. La nouvelle équipe semble se concentrer sur ce qui se voit, c’est de la communication. Les habitants attendent des résultats sur les dossiers concrets comme les réseaux d’eau. Et l’augmentation des revenus pour le maire et les adjoints ne passent pas.

Vous êtes également critique sur la future Maison de la culture.

Nous sommes pour le projet mais contre son emplacement, derrière la Marpa. Ce n’est pas cohérent et il aurait été préférable de créer un vrai cœur de village avec l’hôtel de l’Europe et la maison Le Louarn, propriété communale vendue contre notre avis. De plus, seul Saint-Jean supporterait le coût et le fonctionnement de l’établissement, malgré son utilité intercommunale.

 

Vous soulignez un problème lors du déroulement des séances du Conseil. Quand est-il ?

En Commission, lieu normalement de débat et d’échange, tout semble déjà décidé d’avance. Des pré-réunions semblent être organisées. Et nous avons un problème d’accès aux documents. Les débats en Conseil sont également coupés court, par ce que les conseillers de la majorité s’expriment peu. Seuls les adjoints parlent. C’est regrettable.

 

Qu’est-ce qui explique alors la défaite de Monsieur Orset, précédent maire de la commune ?

Principalement l’usure, les habitants avaient besoin de changement après deux mandats. Et puis l’équipe en place a commencé très tôt la campagne. Et beaucoup de personne ne sont pas déplacées aux urnes pensant à une victoire certaine pour notre liste. Nous n’avons d’ailleurs pas été attaqués sur notre bilan pendant la campagne.

Comment votre travail de groupe d’opposition continuera de s’exercer ?

Avant chaque Conseil, nous nous réunissons : les quatre élus et les anciens membres de la majorité. Deux à trois personnes viennent assister à la séance dans le public. La population nous interpelle souvent, nous nous sentons soutenus. D’autant plus que des habitants n’ont pas apprécié les remarques faites par MM. le conseiller général et président de l’Intercommunalité lors des vœux du maire à l’égard de l’ancienne majorité. Dénigrer l’ancienne équipe lors de ses premiers vœux était mal venus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s