François-Xavier Driant, le Bugey dans l’objectif

[Article publié en Une dans Le Journal du Bugey en septembre 2015]

Installé dans l’Ain depuis seulement 4 ans, François-Xavier Driant, lorrain d’origine, parcourt aujourd’hui les reliefs du Bugey à la recherche de la photo idéale. Rencontre avec ce spécialiste des paysages.

Comment est venue votre passion pour le Bugey ?

Je suis venu m’installé dans l’Ain pour raison professionnelle en 2011. Je travaillais dans les travaux publics. En me baladant dans le coin je suis tombé littéralement amoureux de la région, et je me suis installé ici définitivement.

Vous n’étiez pas encore photographe avant votre arrivée ?

Non, avant la photographie n’était qu’un simple hobby, quand j’avais le temps. Dans le Bugey, c’est devenu une passion. J’ai abandonné le BTP et créer mon entreprise de photo l’an dernier.

Vous arrivez à vivre de vos photos ?

Non pas encore. Je suis salarié de l’AFM Téléthon de l’Ain. Ma société est encore jeune et je me fais connaître par le bouche-à-oreilles. Les choses vont doucement. Mais j’ai déjà réalisé des commandes pour l’office de tourisme de Bourg-en-Bresse par exemple, des demandes d’illustrations et je propose les photos de mariage.

Où peut-on voir vos clichés du Bugey ?

Mon site internet, Nouvel Univers permet de montrer mon travail. Sinon, j’ai la chance d’être exposé à l’Ambotel d’Ambérieu-en-Bugey, près de la clinique. Après une première série de clichés exposés pendant un et demi, il y a de nouvelles photos plus représentatives de mon travail actuel. Ma façon de photographier et de retravailler les photos a beaucoup évoluer avec mon expérience.

Votre activité de photographe est récente, vous avez déjà exposé votre travail au regard de professionnel ?

Oui, j’ai eu la chance que mes photos soient sélectionnées pour deux expositions. Fin septembre à Mornant dans le Rhône et début octobre à Jassans-Riottier dans la Bresse. C’est très intéressant de comparer l’émotion que ressentent les personnes en voyant mes clichés à celle que j’ai ressentie en les prenant.

Que vous apportent les cours de photo que vous proposez ?

Professionnellement c’est très enrichissant. Je fus président du Club de photo de Tossiat et à cette occasion j’ai pu donner mes premiers enseignements. C’est ensuite que j’ai eu l’idée de créer ma société et de proposer des balades dans le Bugey pour apprendre à maîtriser son appareil.

Levitation1-FX DRIAN-DR

François-Xavier Driant (®FX DRIANT)

Vous qui parcourez chaque semaine les recoins du Bugey, quel est votre endroit préféré ?

J’ai des lieux secrets. Je ne préfère pas les dévoiler pour qu’ils gardent toute leur magie. Sinon, j’aime beaucoup l’Albarine, surtout sa partie sauvage entre la cascade de Charabotte et le village de Chaley. La vallée encaissée à garder tout son charme naturelle. Et les immenses rochers tombés des sommets viennent contrarier le cours de la rivière. Je m’y rends souvent pour les cours notamment.

Et quelle est selon vous la photo parfaite ?

Elle n’existe pas. Et heureusement d’ailleurs. J’espère continuer à m’en approcher afin de ne jamais arrêter la photographie.

Alors qu’elle la photo « presque parfaite », juste en dessous ?

[Rire] J’aime particulièrement les paysages de montagne, dans une ambiance brumeuse, avec une lumière douce comme le matin ou le soir. Les reliefs du Bugey s’y prêtent particulièrement. Il faut beaucoup de patience avant de trouver le moment et l’endroit idéal.

Quel est votre nouvel objectif de photographe ?

Après les paysages, j’aimerai me concentrer sur l’animalier. Au travers de mes balades, je tombe souvent nez à nez avec du gibier. Ce sont des rencontres furtives et je n’ai pas encore le matériel adéquat pour l’immortaliser. Je souhaite également participer à des concours photos.

 

Pour découvrir le travail de Xavier Driant :

Site internet : www.nouvelunivers.fr

Facebook : https://www.facebook.com/francoisxavierdriantphotographies/

Instagram : https://www.instagram.com/francoisxavierdriant/

 

 

Publicités