Anesthésies fatales, que se passse-t-il à Besançon ?

Effroi dans le monde médical à Besançon. Le 8 mars 2017, l’anesthésiste Frédéric Péchier est mise en examen pour « empoissonnements avec préméditation ». Il est soupçonné d’être l’auteur d’au moins sept injections, dont deux fatales, pendant l’opération de patients de la Clinique Saint-Vincent où il exerce. Tout s’accélère quand deux personnes opérées en janvier 2017 font un arrêt cardiaque inexpliqué et que l’on retrouve des doses hautement mortelles de potassium dans les poches d’anesthésiques. Le docteur Péchier est présumé innocent et rien ne prouve qu’il aurait polluer ces poches.

Tous les détails dans l’affaire dans le reportage ! 

Dans le cadre de mon stage auprès de la journaliste Chloé Vienne, j’ai participé à l’enquête et réalisation d’un reportage sur cette affaire pour le magazine 66Minutes de M6. Le reportage, « Patients Empoissonnés : l’anesthésiste soupçonné » est disponible sur ce lien, à la 30ème minute. Le reportage a été diffusé le dimanche 9 avril 2017.

Injections fatales à Besançon

L’avocat du Dr Péchier fait la démonstration de la pollution d’une poche d’anesthésique devant nos caméras (Source : Capture écran)

Ce reportage de fait divers a nécessité un travail d’investigation pour apporter aux téléspectateurs tous les tenants et aboutissants de l’enquête. Pour cela, avec la journaliste Chloé Vienne, nous avons pris contact et rencontré deux victimes, le directeur-adjoint de l’ARS Bourgogne Franche-Comté, l’avocat du Docteur Péchier, l’avocat de la Clinique Saint-Vincent ou encore un ami proche de l’anesthésiste soupçonné.

 

 

 

 

Publicités